• Facebook
  • Téléphone
  • Contact

Action sociale - C.C.A.S.

Action sociale - C.C.A.S.

 

Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)

Mairie de Clapiers - 5, Grand'Rue Marie Lacroix
Tél. : 04.67.55.80.65
Nous écrire

Contact : Nathalie AUBARD – Tél : 04 67 55 80 65

Le C.C.A.S a en charge l’action sociale de proximité. Dans ce cadre, il assure à la fois le relais administratif des organismes sociaux nationaux ou départementaux, et diverses aides financières qui relèvent d’une solidarité locale. Il assure, en outre, une mission de maintien du lien social envers les personnes âgées ou isolées.

Relais des grands organismes d’action sociale


A ce titre la secrétaire du C.C.A.S assure notamment :
- l’aide à la constitution de dossiers sociaux divers : citons sans prétendre être exhaustifs : les dossiers d’admission à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, aux Allocations d’Adultes Handicapés, au financement partiel de prestations d’Aide Ménagère ou de télé-alarme ;
- le suivi insertion des personnes isolées bénéficiaires du R.S.A.;
- les relations avec la C.P.A.M., à laquelle nous sommes liés par une convention de partenariat.
- Une aide au règlement de dossiers complexes
- Une aide à la constitution des dossiers d’admission à la C.M.U.C. (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) et à l’ACS (Aide à la Complémentaire Santé).


         Aides financières de proximité :

                     Aides sur barème :

Elles concernent les dépenses suivantes :
- Restaurants scolaires et ALP(Accueil de Loisirs Périscolaire)
- Voyages scolaires

- Chèques Loisirs (enfants, juniors, et aînés)

Afin de réduire la charge supportée par des familles à revenus modestes, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) subventionne un certain nombre de services scolaires ou périscolaire. Ces subventions sont accordées sur la base de Quotients de Reste A Vivre Familiaux (QRAVF*1), déterminés en fonction des revenus (déduction faite des loyers), et du nombre de parts d’imposition découlant des barêmes fiscaux, à savoir :

*2 :
- Une part pour le premier adulte, plus une part pour la deuxième personne vivant au foyer,
- une demi-part pour chacun des deux premiers enfants (ou seulement pour le deuxième, dans les familles monoparentales),
- une part par personne à charge supplémentaire,
- une demi-part supplémentaire pour les personnes en situation de handicap et certaines autres situations, sous conditions.

BARÈME des AIDES du CCAS aux services périscolaires
  Restaurants scolaires Accueils Loisirs Périscolaires Chèques loisirs Voyages scolaires
Tarif de base 4,07 € 1,50 € 15 € /
QRAV1 Aide CCAS Tarif facturé Aide CCAS Tarif facturé Aide CCAS /

de 0
à 394 €

3,01 € 0,91 € 1,05 € 0,44 € 60 €/an/enfant QRAV1 de 0 à 472 €
- 60 % du coût net du voyage
- 75 % du coût net du 2e voyage
dans la même année scolaire.
de 395 €
à 472 €
2,45 € 1,47 € 0,85 € 0,64 € 45€/an/enfant

de 473 €
à 550

1,63 € 2,29 € 0,64 € 0,86 € 30€/an/enfant QRAV1 de 473 à 628 €
- 40 % du coût net du voyage
- 60 % du coût net du 2e voyage
dans la même année scolaire.

de 551
à 628 €

0,97 € 2,95 € 0,29 € 1,21 € 15€/an/enfant
> 628 € 0 3,89 € 0 1,49 € 0 /

Loyer de référence plafond en fonction du type de logement :
T1/T2 : 540 € / T3 : 860 € / T4 : 980 € / T5 et + : 1200 €

Les dossiers sont déposés en principe, en début d’année scolaire. L’examen des ressources se réfère à l’avertissement d’imposition des revenus et aux notifications CAF. Toutefois, si une famille doit faire face en cours d’année à une dégradation de sa situation financière, ses droits aux concours du C.C.A.S. peuvent être réexaminés à tout moment sur la base des revenus des 3 derniers mois.

- Secours d’urgence du C.C.A.S.
Il s’agit d’une action subsidiaire, complémentaire de celles de l’antenne sociale départementale ou de services sociaux spécifiques – qu’il est souhaitable de consulter au préalable.
Nous  rappelons ci après les coordonnées des principaux organismes en charge de l’action sociale :
- Antenne sociale du département ( Espace Bocau à Jacou) tél. : 04 67 67 31 60
Public concerné : familles, moins de 60 ans, tout public pour les FSL
- Service social départemental personnes âgées (U.T.A.G.) : 04 67 67 40 00
(181 av. du Biterrois –Montpellier / Public concerné Seniors = + de 60 ans)
- Caisse Primaire d’Assurance Maladie : 29 cours Gambetta - Montpellier - Tél. 0811 70 36 46
- Maison des Personnes Handicapées : 59, avenue de Fès – Montpellier Tél : 0 810 811 059
- Caisse d’Allocations Familiales :139, avenue de Lodève – Montpellier Tél : 0810 25 34 80

Ces secours sont destinés à faire face à  des difficultés majeures ou à des risques immédiats (coupures d’électricité, expulsion, incapacité temporaire requérant une aide à domicile,…). Ils constituent souvent une solution d’attente, du fait des délais de décision souvent longs de certains organismes sociaux.
Selon leur nature et leur importance, ils peuvent prendre la forme d’aide pure et simple ou d’avances remboursables.

            Point de Solidarité alimentaire

Structure satellite du CCAS, administrée par une équipe de bénévoles et approvisionnée par la Banque Alimentaire de l’Hérault, le Point de Solidarité est, du point de vue financier, le principal vecteur de l’action sociale en faveur des ménages en situation précaire. Il bénéficie en moyenne à une quarantaine de familles représentant, selon les saisons, entre 110 et 130 personnes.

Les colis sont distribués le vendredi entre 17h30 et 19h, au local Mireille Viollier (Rue Jean Moulin).
Peuvent prétendre à l’aide du point de solidarité alimentaire les familles dont le quotient de reste à vivre 1 est < à 400€, mais, pour tenir compte de problèmes spécifiques, l’on admet aussi les ménages dont le "quotient de reste à vivre 2" est inférieur à 300 € ("Le Reste à vivre 2" prenant en compte, non seulement le loyer mais l’ensemble des charges incompressibles hors alimentation (y compris, en cas de surendettement, la mensualité validée par la Commission de surendettement auprès de la Banque de France).
Ces critères sont relativement larges si l’on se réfère à ceux qui prévalent dans la plupart des autres communes. Nous les maintenons actuellement même si la Banque alimentaire qui nous approvisionne nous livre moins de marchandises. Nous pourrions être conduits à les resserrer, et à nous aligner sur la norme départementale moyenne (de l’ordre de 300 € pour le quotient R à V1).

Levier essentiel de l’action sociale communale, le point de solidarité alimentaire est confronté à deux défis : celui que pose le vieillissement de l’équipe de bénévoles (n’hésitez pas à venir la renforcer, si vous disposez d’un peu de temps libre !) et celui que peut constituer une utilisation abusive de la structure. Nous sommes, en effet, confrontés à deux risques antagonistes : priver certaines personnes d’une aide justifiée, ou, symétriquement, maintenir dans le système des ménages dont la situation ne justifie plus une aide régulière. Même s’il s’agit de familles modestes, et si ces situations restent marginales, le maintien dans le système de personnes qui ne sont plus dans une situation de précarité avérée, porte  préjudice aux autres bénéficiaires (puisque nous sommes conduits à partager les livraisons entre un plus grand nombre de familles) et décrédibilise l’institution. Nous comptons sur l’esprit de responsabilité de chaque bénéficiaire.

         Lien Social  :

Les problèmes sociaux ne sont pas uniquement financiers, l’évolution de nos sociétés se traduit par la distension des relations  de proximité qui assuraient à la plupart des gens une certaine sécurité matérielle et affective.
Alors que se renforcent les solidarités institutionnelles, le réseau des relations spontanées se désarticule, laissant nombre de nos concitoyens dans une situation d’isolement pénible et parfois angoissante.
Mobilité géographique, éclatement des familles, handicap, infirmités du grand’ âge sont les vecteurs de ce défi qui nous contraint à réinventer constamment le lien social.
C’est pour contribuer à ce travail que le C.C.A.S. a mis en place un certain nombre d’actions dont la finalité est de soulager les personnes confrontées aux problèmes de la solitude et du handicap.


                   Ecoute sociale

La commune procède depuis quelques années à un recensement des personnes qui pourraient se trouver ou se sentir  fragilisées par leur situation d’isolement.
Cette base d’informations, issue initialement du recensement canicule, puis d’enquêtes  du CLIC et du CCAS, est périodiquement mise à jour par des questionnaires insérés dans les publications communales.
Référent communal : Cyrille Triozon : 04 67 57 30 16
Elle permet aux services communaux (police municipale, CCAS) de prendre contact avec les personnes concernées, pour leur proposer des contacts réguliers (en principe citoyennes)  afin de s’enquérir de leurs besoins, et de répondre éventuellement à la demande de services ponctuels et urgents.
Il va de soi que ces contacts ne doivent pas être ressentis comme une intrusion dans la vie privée de quiconque et que les intéressés peuvent toujours demander que leur nom soit retiré de notre fichier.


            Information aides ménagères et Téléalarme
    
                Du fait de l’âge, du handicap, ou de charges de famille, une fraction croissante de la population du village a besoin, pour conserver confort et autonomie, des services d’aides ménagères. Pratiquement ce type de service peut être mis en place de deux façons : par recours à des associations agréées ou par recrutement direct d’une personne, rémunérée alors par Chèque emploi-service universel.
Le secrétariat du C.C.A.S tient à la disposition du public une liste d’associations intervenant dans le secteur – ainsi que les informations sur les aides qui peuvent être sollicitées auprès des services départementaux ou des fonds sociaux des Caisses de Retraite.
De la même façon, il tient à disposition du public une information sur les collectivités, associations et entreprises assurant la prestation Téléalarme éligible au dossier APA.

A titre d’information, nous indiquons ci-dessous les coordonnées et le tarif du service Téléalarme de Montpellier Méditerranée Métropole. Le dossier de demandes est en libre téléchargement sur le site de la Métropole.
 

Service Téléalarme de Montpellier Méditerranée Métropole

50 Place ZEUS – Montpellier / Tél. : 04 67 13 60 04

Barême de facturation

Catégorie

Tranche de ressources nouvelles

Ressources annuelles

Coût mensuel

1

< 677 €

<  8120 €

0

2

> 677 à 824 €

<  8120  à 9880 €

6,00 €

3

> 825 à 961 €

<  9881 à 11 532 €

12,00 €

4

> 962 à 1249 €

<  11 533 à 14 984 €

21,00 €

5

> 1250 à 1523 €

<  14 985 à 18 272 €

38,00 €

6

> 1523€

> 18 272 €

50,00 €

  Frais de dossier et d'installation : 24,50 €  

Les ateliers mémoires : Il devraient être réactivé au regard des demandes

PERMANENCES du CCAS :

Madame Nathalie AUBARD, secrétaire du CCAS reçoit, sans rendez-vous, le public les lundis après-midi, les mercredis et les vendredis toute la journée.
Pour les situations d’urgence, vous pouvez contacter le CCAS au :
04 67 55 80 65/ 04 67 55 90 00
L'élue déléguée à l’action sociale, reçoit sur rendez-vous (contact aux mêmes N° que ci-dessus)
 

 

ACCÈS DIRECT