• Facebook
  • Téléphone
  • Contact

Toutes les actualités

Toutes les actualités

 
A la une
Interview

En chemin avec Sidi

En chemin avec Sidi
Les plus beaux élans de générosité sont ceux qui concernent des enfants.
"En Chemin avec Sidi" se bat afin que la maladie et la pauvreté n’empêchent pas un jeune Malien de suivre la scolarité qu’il mérite. Cette lutte désintéressée est notamment portée par des personnes donnant beaucoup d’elles-mêmes pour aider un enfant malade. Nous avons demandé à Denis-Didier Rousseau, président de l’association, de nous présenter l’histoire et les perspectives d’une aventure exemplaire qui a déjà produit des résultats encourageants.

Beaucoup (trop) d’enfants, souvent sans ressources, sont atteints de maladies pouvant les priver de leur avenir. De quoi Sidi souffre-t-il ?
Comment avez-vous choisi de lui apporter votre aide ?

Le hasard de la vie a fait que nos étoiles se sont rencontrées. Pas un big bang, mais le début d'une merveilleuse histoire ! Nous avions contacté l'association ”Espoir pour un enfant” afin d'être famille d'accueil d'un enfant venant en soin à Montpellier et Sidi fait partie des nombreux enfants que cette association prend en charge régulièrement. En 2015, Sidi a alors 4 ans, ne marche pas, et vient pour l'opération d'un pied bot. Mais à son arrivée, sa pathologie se révèle être beaucoup plus sévère, car il souffre d'ostéogenèse imparfaite (maladie des os de verre) expliquant ainsi sa petite taille, ses nombreuses fractures aux fémurs. Après l'opération des fémurs par le Dr. Dequaé, de nombreuses séances régulières bihebdomadaires au cabinet de kinésithérapie Orthosport permettront à un Sidi particulièrement courageux et déterminé de repartir à Bamako en octobre 2016 en marchant toutefois difficilement grâce à un déambulateur et des orthèses lui rigidifiant ses jambes. Aussi ayant besoin d'un fauteuil roulant adapté, nous avons contacté notre entourage et lancé une cagnotte ”leetchi” ”En Chemin avec Sidi” et la générosité de chacun a fait le reste. Nous avons pu acheter entre autres un fauteuil rouge afin de permettre à Sidi d'aller à l'école. Alertés par ses parents d'une douleur à une jambe, Sidi revient chez nous le 2 septembre 2017, via l'association Espoir pour un enfant. Il est alors scolarisé en classe de CP à Clapiers, entouré d'une multitude de copains et d'une équipe pédagogique hors pair, se régale de tout ce qu'il apprend. Une nouvelle opération, des séances de kinésithérapie, tout semblait aller pour le mieux pour Sidi sauf que ses fémurs se sont à nouveau fracturés simultanément suite à des tensions musculaires. La décision d'arrêter toute tentative de verticalisation fut prise par le chirurgien. Les deux années d'efforts, souvent douloureux, de Sidi étaient anéanties! Ce fut une terrible déception pour lui. Sidi a alors terminé l'année scolaire malgré tout, toujours aussi souriant et bienveillant, faisant l'admiration de tous, puis a rejoint en juin sa famille. Conscients que sa seule chance, une fois revenu dans son pays, était d'acquérir une bonne éducation et que par ailleurs Sidi a une impressionnante soif d'apprendre, nous avons décidé de créer l'association ”En Chemin avec Sidi”, soutenus par nos proches, amis ou collègues.

Cette association a pour but essentiel de subvenir à tous les frais de scolarité de Sidi, assistante de vie scolaire comprise, dans une école franco-malienne qui regroupe des élèves du CP au baccalauréat. Nous avons fait le choix de cette école, qui suit le système français, et parce qu'elle permettra à Sidi de poursuivre une scolarité complète sans changer d'établissement ce qui est toujours dramatisant pour des enfants en situation de handicap.

La scolarisation d’un enfant malade est compliquée. De quelle assistance Sidi a-t-il besoin ? Comment y participez-vous ?

Sur les conseils du papa de Sidi, nous avons contacté une école franco-malienne en expliquant la situation et les besoins de Sidi. La directrice a accepté de l'inscrire après le test d'entrée obligatoire, brillamment réussi, mais avec l'obligation de recruter une ou un assistant de vie scolaire. Cette école regroupe des élèves du CP à la terminale ce qui permettra à Sidi de poursuivre sa scolarité en gardant les mêmes repères et amis. Notre association a pour but de permettre à Sidi d'être scolarisé malgré son handicap physique et subvient à tous les frais inhérents (frais de scolarité, fournitures scolaires, ainsi que les frais de l'assistant(e) de vie scolaire). Les parents de Sidi sont dans une situation particulièrement précaire, alors Sidi est inscrit en demi-pension afin de lui permettre d'avoir au moins un repas par jour, ce qui lui fait bénéficier également de l'étude après la classe pour faire ses devoirs.

 A l’école, Sidi fait preuve d’une grande volonté et d’une vive intelligence. Quels sont ses projets ? Comment pouvons-nous l’aider, vous aider, à les réaliser ?

A 4 ans, l'objectif de Sidi était de marcher, son grand regret. Sidi est curieux de tout, assimile avec une aisance désarmante toute sorte d'information nouvelle. Nous n'avons jamais parlé de projets de vie, il n'a que huit ans, c'est grâce à l'école qu'il s'épanouit, et nous lui souhaitons la vie d'un garçon de son âge. L'association veut l'accompagner le plus longtemps et le plus loin possible dans ce qu'il aura choisi lui-même, grâce à son mérite et sa propre volonté, et pas par désespoir ou par défaut. Pour en arriver là, nous nous efforçons chaque année de récolter les fonds nécessaires pour payer tous les frais attenant à sa scolarité. Nous faisons appel aux bonnes volontés, amis, collègues français et étrangers qui connaissent l'histoire de Sidi et de son incroyable courage et volonté. L'an passé nous avons été soutenu d'une part par un événement théâtral organisé par la troupe le Lez Art Vert et d'autre part par les coureurs de l'éolienne, à l'occasion des ”Foulées de l'Eolienne”. Ce fut un réel plaisir de voir les coureurs, dont certains sont ses anciens camarades de classe, venir courir pour Sidi, un bel élan de générosité et de solidarité.

Vous combattez pour l’avenir de Sidi. De quoi avez-vous besoin pour continuer et la faire progresser.

”En Chemin avec Sidi” ayant pour seule vocation l'épanouissement de Sidi, notre besoin principal est de pouvoir boucler financièrement sa prochaine année scolaire. Or l'association n'étant pas déclarée d'intérêt général, tout donateur ne pourra pas bénéficier d'exonération d'impôt dans le cadre de cette action caritative ce qui limite malheureusement notre recherche de financement. Cette situation est particulièrement frustrante puisque nous avons connaissance de financeurs potentiels. Dans un avenir proche nous comptons organiser plusieurs événements à Clapiers dont la programmation est en suspend du fait de la situation actuelle. De plus, comme de nombreuses associations dans notre cas, nous acceptons néanmoins toute forme de dons.

Sidi est très demandeur de revenir en France mais actuellement cela est impossible, comme nous l'envisagions initialement, pour une stupide histoire d'assurance. En effet, ayant cet antécédent médical, aucune assurance ne prendra en charge tout frais lié à sa pathologie. De ce fait, nous envisageons de pouvoir établir un partenariat avec un établissement médical pour une éventuelle prise en charge de Sidi lors d'un séjour en France.

Que vous a apporté Sidi ?

Il y avait notre vie riche en événements, avant Sidi, il y a désormais une nouvelle vie avec Sidi qui bien qu'ayant sa famille à Bamako, fait plus que jamais partie de notre vie de tous les jours. Connaître Sidi est une expérience fantastique pour chacun des membres de notre famille au sens très large qui nous mobilisera toujours à tout jamais. C'est un engagement important et nous savons très bien mon épouse et moi que d'autres Sidi existent par millier dans le monde, et en Afrique plus particulièrement. Nous savons aussi que sans ses séjours en France, peut-être que Sidi ne serait plus des nôtres à l'heure actuelle mais qu'il a toutefois une enfance a priori plus heureuse, comme tant d'autres et cela n'a pas de prix. Nous ressentons néanmoins une certaine frustration à ne pas faire plus, ce qui demande un investissement bien plus conséquent que ce que nous ne pouvons fournir.

Je profite toutefois de l'occasion que vous m'offrez pour remercier tous les acteurs de la formidable chaîne de solidarité qui s'est créée autour de Sidi!

Denis-Didier Rousseau en 5 points :
- Une devise : ”Essayer d'être un arc-en-ciel dans le nuage de quelqu'un” Maya Angelou
- Un modèle : mes parents, anciens résistants
- Un plat : un beau plateau de fromage
- Un lieu de vacances : les Pyrénées
- Un film : Dersou Uzala d'Akira Kurosawa

Le site de l'association : https://encheminavecsidi.wixsite.com/site

 

ACCÈS DIRECT